Insertion sociale et médico-sociale

Depuis sa création, l’association dijonnaise a mis en oeuvre des actions sociales adaptées aux problématiques des personnes accueillies, en conformité avec le projet associatif.
Ces actions regroupent à la fois le secteur social, médico-social ainsi que le secteur du logement.

  • PÔLE ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION
    • Les CHRS

      Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), sont des établissements sociaux et médico-sociaux définis par l’article L ;312-1 du code de l’action sociale et des familles (CASF). Ils sont soumis au système de régulation issu de la loi du 2 janvier 2002 (autorisation, habilitation, convention, tarification et contrôle). Le cadre juridique spécifique des CHRS (public accueilli, missions assurées) s’inscrit dans l’état d’esprit de la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions du 1998. Les CHRS accueillent et accompagnent « des personnes et des familles qui connaissent de graves difficultés économiques, familiales, de logement, de santé, d’insertion, en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale » (art. L.345-1 du CASF).

      • CAI : Centre d'Aide à l'Insertion

        Le Centre d’Aide à l’Insertion est un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) qui accueille des personnes majeures en situation de précarité.

        > Un accueil bienveillant

        Le Centre d’Aide à l’Insertion intervient sur la métropole dijonnaise auprès d’un public d’hommes et de femmes majeurs (seuls ou en couple), en situation de précarité sociale liée à des épisodes conjoncturels de perte, de séparation ou de changement de statut. Plus que toute autre catégorie de population, les personnes accompagnées par le CAI connaissent des parcours judiciaires et/ou psychiatriques, d’errance et souvent de polytoxicomanie. Cette vie, souvent construite au jour le jour, émaillée de ruptures affectives, s’accompagne généralement d’un grand isolement social, de trouble du comportement et d’un mode de vie atypique. Les animaux sont acceptés.

        Il a une capacité d’accueil de 40 places. Le CAI propose un accompagnement à des personnes qui, grâce à une relative autonomie, peuvent directement vivre en hébergement individuel tout en bénéficiant d’un accompagnement social global, avec, comme premier levier, le logement.

        De l’admission à la sortie, les prestations mises en œuvre dans l’accompagnement ont pour objectif l’accès aux dispositifs de droit commun.

        Les prestations tournent autour de six axes inscrits et évalués dans le projet individuel personnalisé :

        • l’accueil,
        • l’accès au logement,
        • l’accès aux soins,
        • l’accès et le maintien des ressources,
        • l’accès à l’emploi et la formation,
        • la vie sociale.

        > Un dispositif structuré et adapté

        L’équipe composée de techniciens socio-éducatifs est sous la responsabilité d’un chef de service et de l’équipe de direction.

        En interne comme en externe le lien partenarial s’active selon les besoins des personnes en fonction de :

        • leur santé physique et/ou psychique (le CHU, CH La Chartreuse…),
        • leur situation administrative (le CCAS de Dijon, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or…),
        • leurs problématiques liées aux addictions (l’ANPAA, le SEDAP…),
        • l’insertion sociale,
        • l’insertion professionnelle (SDAT-entreprise, Pôle Emploi…),
        • la justice (le SPIP…),
        • l’orientation sur le secteur AHI ou médico-social (le SIAO, l’ADEFO, le foyer du Renouveau, l’ACODEGE…),
        • leur envie d’ouverture culturelle.

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        Les personnes sont orientées par la commission « personnes seules » du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui se réunit tous les 15 jours. Cette commission établit une fiche d’orientation transmise au service, qui fixe les premiers objectifs de travail. Toute demande pour une prise en charge doit donc être adressée au SIAO : siao@adefo.asso.fr – 03 80 60 83 33.

        Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 et sur rendez-vous en dehors des heures d’ouverture.

        CAI
        91, rue Général Fauconnet, 21000 Dijon
        Tél : 03 80 28 07 07

      • ISD : Inser'Social Dijon

        Inser’Social Dijon (ISD) est un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) qui accueille des personnes majeures en situation de précarité.

        > Un accueil bienveillant

        Inser’Social Dijon intervient sur la métropole dijonnaise auprès d’un public d’hommes et de femmes majeurs, seuls ou en couple, avec ou sans enfants, en situation de précarité sociale liée à des épisodes conjoncturels de perte, de séparation ou de changement de statut (perte d’emploi, de logement, séparation conjugale ou décohabitation familiale) et présentant parfois des addictions multiples. Les animaux sont acceptés.

        Inser’Social Dijon a une capacité d’accueil de 39 places. Il propose un accompagnement à des personnes qui, grâce à une relative autonomie, peuvent directement vivre en hébergement individuel tout en bénéficiant d’un accompagnement social global, avec, comme premier levier, le logement.

        De l’admission à la sortie, les prestations mises en œuvre dans l’accompagnement ont pour objectif l’accès aux dispositifs de droit commun.

        Les prestations tournent autour de six axes inscrits et évalués dans le projet individuel personnalisé :

        • l’accueil,
        • l’accès au logement,
        • l’accès aux soins,
        • l’accès et le maintien des ressources,
        • l’accès à l’emploi et la formation,
        • la vie sociale.

        > Un dispositif structuré et adapté

        L’équipe composée de techniciens socio-éducatifs est sous la responsabilité d’un chef de service et de l’équipe de direction.

        En interne comme en externe le lien partenarial s’active selon les besoins des personnes en fonction de :

        • leur santé physique et/ou psychique (le CHU, CH La Chartreuse…) ;
        • leur situation administrative (le CCAS de Dijon, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or…) ;
        • leurs problématiques liées aux addictions (l’ANPAA, le SEDAP…) ;
        • l’insertion sociale ;
        • l’insertion professionnelle (SDAT-entreprise, Pôle Emploi…) ;
        • la justice (le SPIP…) ;
        • l’orientation sur le secteur AHI ou médico-social (le SIAO, l’ADEFO, le foyer du Renouveau, l’ACODÈGE…) ;
        • leur envie d’ouverture culturelle.

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        Les personnes sont orientées par la commission « personnes seules » du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui se réunit tous les 15 jours. Cette commission établit une fiche d’orientation transmise au service, qui fixe les premiers objectifs de travail.

        Toute demande pour une prise en charge doit donc être adressée au SIAO : siao@adefo.asso.fr – 03 80 60 83 33.

        Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 et sur rendez-vous en dehors des heures d’ouverture.

        ISD
        91, rue du rue Général Fauconnet, 21000 Dijon
        Tél : 03 80 28 07 07

      • Foyer de la Manutention - CHRS

        Le Foyer de la Manutention – CHRS est un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) qui accueille des personnes majeures en situation de précarité, soit en logements extérieurs soit au sein d’un collectif situé rue de la Manutention. Outre le CHRS, plusieurs dispositifs sont regroupés sur ce site : la Maison d’Accueil pour Personnes Agées Marginalisées (MAPAM), les Lits Halte Soins Santé (LHSS), la Pension de Famille (PF) La Ruche.

        > Un accueil bienveillant

        Le Foyer de la Manutention – CHRS accueille des hommes et des femmes de plus de 25 ans, seuls ou en couple, sans enfants à charge, qui connaissent des difficultés économiques, familiales, de logement, de santé, d’insertion.

        Il dispose de 75 places dont 48 en collectif et 27 en logements diffus sur l’agglomération dijonnaise.

        Les missions principales du Foyer de la Manutention – CHRS sont de mettre en œuvre pour chaque personne un accompagnement global personnalisé qui s’appuie, dans une première phase systématique, sur le socle de l’internat ainsi que sur les axes de travail préconisés par la commission SIAO (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation). Ainsi, les premiers objectifs sont d’apporter à chaque personne une certaine sécurité afin de reconstruire progressivement des repères fondamentaux : se loger, respecter le collectif (horaires, repas…), retrouver les liens avec le corps (hygiène), mettre en place ou stabiliser les soins et traitements, le « care »… Cette phase permet d’évaluer les besoins pour co-construire un projet d’accompagnement vers l’autonomie.

        Ce travail doit ensuite orienter le projet individualisé sur la base d’une contractualisation fondée sur 5 piliers :

        • le logement,
        • la santé,
        • les droits et le budget,
        • l’emploi ou l’occupationnel,
        • les liens sociaux.

        > Un dispositif structuré et adapté

        Le Foyer de la Manutention, composé de 4 dispositifs, CHRS, LHSS, MAPAM et PF, est organisé sur le principe de la mutualisation des moyens et des compétences. Le CHRS contribue à l’apport en moyen humain et bénéficie, de fait, des temps de présence et des qualifications apportées par les autres dispositifs constitutifs de l’ensemblier médico-social. Le Foyer de la Manutention dispose de professionnels qualifiés dans différents métiers du secteur médico-social -technicien socio-éducatif, animateur socio-éducatif, moniteur-éducateur (veilleur de nuit), médecin généraliste, infirmier(ère), aide médico-psychologique, agent de service, ouvrier des services logistiques- qui assurent le suivi des personnes et le bon fonctionnement du foyer, de jour comme de nuit. L’équipe est encadrée par un adjoint de direction et un chef de service et soutenue par l’équipe de Direction et le service administratif.

        En interne comme en externe, le lien partenarial s’active en fonction des besoins des personnes :

        • en interne : l’ensemble des dispositifs complémentaires spécialisés de la SDAT, y compris SDAT – entreprise auxquels il convient d’ajouter la direction, les services de la comptabilité et du secrétariat, du personnel informatique et l’ensemble des services d’insertion de la SDAT ;
        • au niveau institutionnel : le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, la Cellule RSA, la Fédération des acteurs de la Solidarité (FAS), la Préfecture, la Caisse d’Allocations Familiales, Pôle Emploi, les bailleurs HLM, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation avec un comité de suivi tous les trimestres ;
        • en externe : Centre hospitalier de la Chartreuse dont le CRIAVS, CMP, Commissariat SUQUET, Police Municipale, Pompiers, UDAF, SMJPM, Le SAMSAH, SPIP, ELIPSE, CATTP, CHU, IDEES 21, CAARUD, ANPAA, La Recyclade, BIEN ETRE ET VIE ;
        • liés au parcours de la personne : Cabinet infirmier, La Mirandière, ESAT le Goéland, AGORA Formation, IDEES 21, CAVA du RENOUVEAU, Centre LECLERC, CCAS de DIJON, de TALANT, MDPH, Animaliance Bourgogne, Mutuelle, TGI, ALLIANCE SERVICE, CHU de DIJON, …

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        Les personnes sont orientées par la commission « personnes seules » du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui se réunit tous les 15 jours. Cette commission établit une fiche d’orientation transmise au service, qui fixe les premiers objectifs de travail.

        Toute demande pour une prise en charge doit donc être adressée au SIAO : siao@adefo.asso.fr – 03 80 60 83 33.

        Le Foyer de la Manutention propose un service de restauration, des activités culturelles et de loisirs et diverses prestations d’entretien du linge ou des chambres selon les besoins des personnes. Une veille de nuit est assurée toute l’année par des moniteurs-éducateurs, en lien avec les équipes éducatives.

        Foyer de la Manutention – CHRS
        7, rue de la Manutention, 21000 Dijon
        Tél : 03 80 43 34 00

      • SAIS : Service d'Accompagnement et d'Insertion Spécialisé

        Le Service d’Accompagnement et d’Insertion Spécialisé (SAIS) est un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) qui accueille des personnes majeures en situation de précarité, sur le sud Côte-d’Or.

        > Un accueil bienveillant

        Le Service d’Accompagnement et d’Insertion Spécialisé (SAIS) intervient sur le sud de la Côte-d’Or auprès d’un public d’hommes et de femmes majeurs, seuls ou en couple, avec ou sans enfants, en situation de précarité sociale liée à des épisodes conjoncturels de perte, de séparation ou de changement de statut (perte d’emploi, de logement, séparation conjugale ou décohabitation familiale) et présentant parfois des addictions multiples. Les animaux sont acceptés.

        Le SAIS a une capacité d’accueil de 20 places. Il propose un accompagnement à des personnes qui, grâce à une relative autonomie, peuvent directement vivre en hébergement individuel tout en bénéficiant d’un accompagnement social global, avec, comme premier levier, le logement.

        De l’admission à la sortie, les prestations mises en œuvre dans l’accompagnement ont pour objectif l’accès aux dispositifs de droit commun.

        Les prestations tournent autour de six axes inscrits et évalués dans le projet individuel personnalisé :

        • l’accueil,
        • l’accès au logement,
        • l’accès aux soins,
        • l’accès et le maintien des ressources,
        • l’accès à l’emploi et la formation,
        • la vie sociale.

        > Un dispositif structuré et adapté

        L’équipe composée de techniciens socio-éducatifs est sous la responsabilité d’un adjoint de direction et de l’équipe de direction générale.

        Les travailleurs sociaux interviennent pour les trois dispositifs SAIS, IML et Urgence, sous la forme de sectorisation puisque les interventions couvrent les territoires de :

        • Nolay et Arnay-le-Duc,
        • Pouilly-en-Auxois et Nuits-Saint-Georges,
        • Brazey-en-Plaine, Saint-Jean-de-Losne et Seurre,
        • Beaune.

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        Les personnes sont orientées par la commission « personnes seules » du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui se réunit tous les 15 jours. Cette commission établit une fiche d’orientation transmise au service, qui fixe les premiers objectifs de travail.

        Toute demande pour une prise en charge doit donc être adressée au SIAO : siao@adefo.asso.fr – 03 80 60 83 33.

        Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9H à 12H et de 14H à 17H30 et sur rendez-vous en dehors des heures d’ouvertures.

        SDAT – SAIS
        11, ruelle Morlot, 21200 Beaune
        Tél : 03 80 24 16 93
        Mail : insertion.beaune@sdat.asso.fr

    • Les pensions de famille (anciennement appelées Maisons Relais)

      Selon la circulaire DGAS/SDA n° 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais, «La maison relais est destinée à l’accueil de personnes à faible niveau de ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde, et dont la situation sociale et psychologique, voire psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire.
      La maison relais ne s’inscrit pas dans une logique de logement temporaire, mais bien d’habitat durable, sans limitation de durée, et offrant un cadre semi collectif valorisant la convivialité et l’intégration dans l’environnement social.
      C’est une modalité particulière de résidence sociale, régie par les articles R. 353 et suivants du code de la construction et de l’habitat et la circulaire n° 965733 du 17 décembre 1996. Elle ouvre droit au bénéfice de l’allocation personnalisée au logement (APL)…. »
      La SDAT dispose de trois pensions de famille de 25 places chacune : « La Maisonnée » sur le territoire du Sud Côte d’Or (territoire de Beaune) et « La Cabotte » et « La Ruche » sur la métropole dijonnaise.
      Ces pensions de famille interviennent auprès des 75 usagers en logements diffus c’est-à-dire sous la forme de baux associatifs : les personnes ont un logement individuel associé à un lieu collectif.
      Les 3 binômes des pensions de famille sont composés d’un travailleur social et d’un animateur ou moniteur éducateur ou technicien de l’intervention sociale et familiale, six professionnels au total sous la responsabilité d’un chef de service et de l’équipe de direction.

      Un accueil bienveillant au sein de ces services :

      Elles interviennent sur le territoire de Beaune et sur la métropole dijonnaise auprès d’un public d’hommes et de femmes majeurs (seuls ou en couples), à faibles ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde et dont la situation sociale et psychologique, voire psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire.
      Le dispositif constitue une offre alternative de logement pour des personnes en situation de grande exclusion. Il doit leur permettre « une réadaptation à la vie sociale dans un environnement chaleureux et convivial, dans la perspective de leur faire retrouver tous les aspects de la citoyenneté » (Circulaire DGAS/SDA N° 2002-595 du 10 décembre 2002).

      Les missions rattachées :

      • l’accompagnement social individuel et global (aide éducative à la gestion budgétaire et administrative, à la gestion du logement, à la santé, à l’hygiène, à l’alimentation) ;
      • l’accompagnement de proximité (interventions au domicile) pour une adaptation à la vie quotidienne (apprentissages de la préparation des repas, entretien du logement…) et l’inscription des personnes sur un territoire (citoyenneté, repérage du quartier, règles de voisinage…) ;
      • la définition d’un projet de vie avec la personne pour mettre en œuvre les projets personnels autour du soin, de l’emploi, du relogement… en fonction des capacités et des problématiques ;
      • l’organisation et l’animation d’activités participatives, actions collectives favorisant l’autonomisation, la socialisation, la revalorisation, la mobilisation et la participation active à des ateliers (activités manuelles, cuisine…), visites, rencontres, activités sportives et culturelles… visant à la structuration de la vie quotidienne et la réacquisition de rythmes, à la rupture de l’isolement, à l’activation de liens sociaux, à l’intégration dans son quartier, sa commune.

      Le partenariat est très diversifié et territorialisé :

      En interne comme en externe le lien partenarial s’active selon les besoins des personnes en fonction de :

      • leur santé physique et/ou psychique (le CHU, CH La Chartreuse, CH Beaune, …) ;
      • leur situation administrative (les CCAS, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or…) ;
      • leurs problématiques liées aux addictions (l’ANPAA21, le SEDAP…) ;
      • l’insertion sociale ;
      • l’insertion professionnelle (SDAT-entreprise, Pôle Emploi…) ;
      • la justice (le SPIP…) ;
      • l’orientation sur le secteur AHI ou médico-social (le SIAO, l’ADEFO, le foyer du Renouveau, l’ACODEGE, les autres pensions de famille du territoire…) ;
      • leur envie d’ouverture culturelle.

      Le suivi des personnes :

      • L’accompagnement médical avec la coordination des soins (organisation des traitements, suivi de l’observance, soins infirmiers, kinésithérapie, consultations et suivis médicaux, éducation thérapeutique …).
      • L’aide médico-psychologique sur la gestion du collectif de la vie quotidienne des personnes (entretien du logement, alimentation, courses, hygiène corporelle, linge…).
      • L’accompagnement médico-social avec l’accès aux droits, la gestion administrative, l’occupationnel, la santé et l’hygiène, les liens sociaux, les liens familiaux et la mise en œuvre du projet de vie.
      • La coordination des parcours de soins en lien avec les médecins référents.
      • L’aide à la vie quotidienne avec les services personnalisés de l’AMP en complément des actions des TSE en respect des plans fixés par la PCH.
      • L’accompagnement social global est géré par un travailleur social. Cette aide éducative individualisée intervient à différents niveaux :
        – une vigilance (suivi des dossiers administratifs pour le maintien de d’aide au logement, de couverture santé, de renouvellement des demandes de prestations sociales en lien avec les services sociaux référents (services de tutelles, etc.,) ;
        – une animation conjointe avec le binôme afin de combattre l’isolement (organisation d’activités, de sorties et de loisirs);
        – un avec les services de santé, du logement, de la culture, et des loisirs, …
        – une aide à la vie quotidienne avec l’équipe
      • Du temps administratif pour le suivi administratif tant du dispositif (comptabilité, budget, statistiques, …) que des personnes accueillies (baux, ressources, …).
      • Du temps de coordination afin d’inscrire le dispositif dans la dynamique associative et dans une cohérence par rapport aux besoins à couvrir dans le cadre de la politique « AHI »

      Conditions d’admission et informations pratiques :

      Les personnes sont orientées par la commission « personnes seules » du Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO). Cette commission établit une fiche d’orientation transmise au service, qui fixe les premiers objectifs de travail.

      Toute demande pour une prise en charge doit donc être adressée au SIAO : siao@adefo.asso.fr – 03 80 60 83 33.

      Adresses et coordonnées des pensions de famille de la SDAT :

      Chef de service
      Cédric THIBAUT
      cthibaut@sdat.asso.fr

      Pensions de famille
      La Cabotte et La Ruche

      1 impasse Thibaudot
      (à l’angle du 63 rue du faubourg Raines)
      21000 DIJON
      Pension de famille
      La Maisonnée
      8, rue du Grenier à Sel,
      21200 Beaune
      Tél : 09 65 25 23 39

       

    • L'Urgence à Dijon et à Beaune

      ACOR Centre-ville à Dijon

      Urgence à Beaune

      • ACOR Centre-ville à Dijon : Accueil, Accompagnement, Orientation

        ACOR Centre-Ville est une structure de milieu ouvert pour les personnes Sans Domicile Fixe et en très grande précarité comportant : un accueil de jour (accueil collectif), un service d’animation, un service éducatif et un service de maraude. Les animaux sont acceptés.
        Elle propose des Logements en ALT (Allocation Logement Temporaire) et une Halte de Nuit lors de la période hivernale.

        > Un accueil bienveillant

        ACOR Centre-Ville accueille des personnes en situation d’exclusion, d’errance ou de grande précarité, avec ou sans animaux.

        La structure a pour mission principale de Créer ou Restaurer le lien social, en offrant :

        • une réponse aux besoins de première nécessité : douche, petit déjeuner, repas à moindre coût, buanderie (entretien du linge personnel…) ;
        • un service d’activités d’animation permettant de sortir du quotidien de la rue selon la nature de ses besoins et ses potentialités ;
        • un accompagnement de la personne dans un projet d’insertion en respectant son rythme.

        ACOR Centre-Ville est un acteur particulièrement vigilant de la Veille Sociale et Sanitaire sur le territoire de la métropole. Le service de maraude va à la rencontre des personnes en rue (SDF) dans le centre-ville de Dijon et en périphérie sur signalement, dans le but d’évaluer la situation de la personne et d’engager un premier accompagnement social adapté et transitoire. Il est en lien avec les commerçants et le service tranquillité publique de la Ville de Dijon.

        > Un dispositif structuré et adapté

        L’équipe se compose d’un chef de service, et de travailleurs socio-éducatif (animateurs et techniciens socio-éducatifs). Elle est complétée par des bénévoles réguliers et/ou ponctuels.
        En interne comme en externe, le lien partenarial s’active selon les besoins des personnes en fonction de :

        • leur santé physique et/ou psychique,
        • leur situation administrative,
        • leurs problématiques liées aux addictions,
        • l’insertion sociale,
        • l’insertion professionnelle,
        • l’administration judiciaire,
        • l’orientation sur le secteur AHI (Accueil Hébergement Insertion) ou médico-social.

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        ACOR Centre-Ville accueille de façon inconditionnelle, anonyme et gratuite, les personnes sans domicile fixe et en grande précarité.

        Les personnes déjà inscrites dans un parcours d’insertion, peuvent également utiliser les services, de préférence en concertation avec leur référent social déjà en place.

        ACOR Centre-Ville est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h (fermeture le mardi à 15h) et le samedi de 8h à 14h.

        Plusieurs temps de maraude sont organisés sur la semaine.

        Fermeture les dimanches et jours fériés.

        ACOR Centre-ville
        15 et 15 bis rue des Corroyeurs, 21000 Dijon
        Tél : 03 80 30 69 29
        Mail : acorcentreville@sdat.asso.fr

      • Urgence à Beaune

        > Un accueil bienveillant

        Le dispositif de l’urgence composé de 17 places a pour mission la mise à l’abri des ménages à la rue ou en risque de l’être orientés par le 115 ou la CCAPEX. En deuxième temps, l’accompagnement social proposé par les 4 travailleurs sociaux en charge de ce dispositif doit permettre l’évaluation des situations en vue d’une éventuelle présentation en commission SIAO. Elle s’inscrit dans une dynamique de parcours de l’usager.

        > Un dispositif structuré et adapté

        L’équipe composée de techniciens socio-éducatifs est sous la responsabilité d’un adjoint de direction et de l’équipe de direction générale.

        Les travailleurs sociaux interviennent pour les trois dispositifs SAIS, IML et Urgence, sous la forme de sectorisation puisque les interventions couvrent les territoires de :

        • Nolay et Arnay-le-Duc,
        • Pouilly-en-Auxois et Nuits-Saint-Georges,
        • Brazey-en-Plaine, Saint-Jean-de-Losne et Seurre,
        • Beaune.

        > Conditions d’admission et informations pratiques

        Les personnes sont orientées par le 115 ou la CCAPEX (Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives).

        SDAT-Territoire Sud Côte d’Or
        11, ruelle Morlot, 21200 Beaune
        Tél : 03 80 24 16 93
        Mail : insertion.beaune@sdat.asso.fr

    • Accompagnement des animaux

      Suite au nombre grandissant de personnes suivies par les services de la SDAT accompagnées d’un animal, le dispositif ACCOMP’ANIMO a permis de développer depuis 2015, différentes actions :

      • Une permanence vétérinaire, encadrée par des travailleurs sociaux et tenue par des vétérinaires bénévoles a été mise en place.

      Mensuelle, elle permet aux vétérinaires de réaliser des visites de contrôle, des vaccinations et des identifications moyennant une contrepartie financière versée par la personne bénéficiaire. Elle permet aussi aux bénéficiaires de recevoir des conseils, d’être soutenus et rassurés par les vétérinaires sur l’état de santé de leur animal ou son comportement. En cas de réels problèmes de santé, les vétérinaires ne sont pas amenés à intervenir mais peuvent proposer une solution.  

      Le référent social de la personne accompagnée est présent lors de cette visite afin d’en favoriser l’organisation et le suivi médical des animaux. De plus, cette permanence est un véritable support à la relation éducative. Prendre en compte l’animal comme partie inhérente de la personne permet de renforcer l’accompagnement social, de valoriser et reconnaître la personne accompagnée.

      Ainsi, depuis novembre 2015, plus de 300 animaux (chiens et chats confondus) ont pu bénéficier de cette permanence vétérinaire.

      • Une banque à croquettes a également été mise en place. En effet, l’alimentation des animaux peut représenter un coût pour les personnes percevant les minimas sociaux.

      Chaque service de la SDAT propose ainsi aux personnes accompagnées de pouvoir bénéficier d’un dépannage en croquettes moyennant une somme symbolique.

      La majorité de ces croquettes nous sont données par le Refuge de Jouvence de Messigny-et-Vantoux.


       

  • PÔLE ACCOMPAGNEMENT DANS LE LOGEMENT
    • AGD - ISD : ACOR Grand Dijon - Inser’Social Chenôve

      ACOR Grand Dijon et Inser’Social Chenôve sont des services d’accompagnement social spécialisé territorialisé, qui accueillent des personnes majeures, vivant en logement autonome, confrontées à des problématiques sociales et/ou médico-sociales importantes.

      > Un accueil bienveillant

      ACOR Grand Dijon et Inser’Social Chenôve interviennent sur la métropole dijonnaise auprès d’un public d’hommes et de femmes majeurs, seuls ou en couple, vivant en logement autonome, confronté à des problématiques sociales et/ou médico-sociales importantes. Les deux structures ont, respectivement, 140 et 60 places.

      Les missions des équipes sont :

      • d’aller à la rencontre de la personne orientée sur nos dispositifs et de rechercher l’adhésion à la mesure ;
      • de proposer un accompagnement social de proximité afin de l’amener à mettre en œuvre les démarches nécessaires pour stabiliser sa situation sur l’ensemble des nécessités quotidiennes (administratives, budget, logement, santé, emploi, relations à l’environnement…) ;
      • de vérifier que les actions engagées ont permis une amélioration durable de sa situation ;
      • de passer le relai de notre accompagnement, soit à un service social généraliste (CCAS, Conseil Départemental), soit à un service spécialisé plus à même de répondre à ses besoins (pension de famille, SAMSAH, CHRS, SAVS…).

      > Un dispositif structuré et adapté

      L’équipe, composée de techniciens socio-éducatifs, est sous la responsabilité d’un chef de service et d’un adjoint de direction.

      En interne comme en externe le lien partenarial s’active en fonction des besoins des personnes :

      • en interne : l’ensemble des services spécialisés de la SDAT ;
      • en externe : l’ACODEGE, l’association du Renouveau, l’ADEFO, le CHU, le CH La Chartreuse, les groupements de Professionnels de santé, l’UDAF 21, la Mutualité Française (notamment SMJPM), les mandataires judiciaires privés, Pôle Emploi, Challenge EMPLOI, ID’EES 21, les centres de formation, le SPIP et l’Institution Judiciaire, les associations caritatives, les services fiscaux, la MDPH, etc. ;
      • institutionnel : la DDDCS (notamment « Unité Maintien dans le Logement »), le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, Dijon Métropole, les CCAS des communes du territoire métropolitain, les bailleurs HLM, la CAF, la CPAM, la CARSAT, etc. ;
      • liés au parcours de la personne : les professionnels de santé libéraux, les entreprises d’aide à domicile, les entreprises de nettoyage, les structures sociales ou médico-sociales spécialisées, …

      > Conditions d’admission et informations pratiques

      Les personnes sont orientées vers nos services après présentation de leur situation en commission technique :

      • Inser’Social Chenôve pour les personnes originaires de la commune de Chenôve. Celle-ci se réuni 5 à 6 fois par an et est composée d’un représentant du CCAS de la ville de Chenôve, d’un représentant du Conseil Départemental, d’un représentant de la DDDCS et de la SDAT ;
      • ACOR Grand Dijon pour les personnes originaires des 23 autres communes de la métropole. Celle-ci se réuni 1 fois par mois et est composée d’un représentant de Dijon Métropole, d’un représentant du Conseil Départemental, d’un représentant de la DDDCS, de représentants des bailleurs sociaux et de la SDAT.

      Pour être étudiée en commission technique, une situation doit être portée par un travailleur social du territoire qui connait la personne.

      Les bureaux sont accessibles de préférence sur rendez-vous, du lundi au vendredi. En outre, les personnes sont rencontrées à leur domicile, au bureau ou dans tout autre lieu pour le bon déroulement de l’accompagnement social. Si besoin, l’équipe accompagne physiquement les personnes dans la réalisation des démarches.

      ACOR Grand Dijon – Inser’Social Chenôve
      16, quai de Belfort, 21000 Dijon
      Répondeur : 03 67 10 08 72
      Mail : asstdijon@sdat.asso.fr

    • LDA : Mesure d’Accompagnement Logement d’Abord

      > Un dispositif structuré et adapté

      A compter du 1er Janvier 2019, la SDAT s’est vu confiée par l’Etat (DDCS), dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt, la mise en œuvre de mesures d’accompagnement Logement D’Abord (LDA)

      Ces mesures concourent à la mise en œuvre de la politique du logement d’Abord à travers la prévention des expulsions locative et en facilitant l’accès à un logement autonome

      Les travailleurs sociaux qui interviennent sont guidés par le principe d’intervention suivant : aller à la rencontre du ménage et créer le lien en mettant en place les outils d’interventions du travail social (visites à domicile, entretiens au bureau, entretiens partenariaux, démarches avec et pour le ménage).

      Ces accompagnements sont réalisés sur 2 territoires :

      • Arrondissement de Beaune : 45 Mesures ;
      • Dijon-Métropole : 20 mesures;

      3 types de mesures :

      • Accompagnement vers le logement :
        •  Aide à la recherche individuelle du logement
        •  Aide à la recherche collective du logement
        •  Définition du projet logement adapté
        • Accompagnement si besoin auprès des bailleurs
        • Présence à l’état des lieux d’entrée
        • Aide à l’installation dans les lieux (ouverture des compteurs, mise en place de virements…)
        • Appropriation du logement et de son environnement
        • Relais au service social de secteur
      • Accompagnement à l’accès au logement:
        • Aide aux premiers pas dans le logement
        • Aide éducative budgétaire
        • Appropriation du logement et de son environnement
        • Relais au service social de secteur
      • Accompagnement au maintien dans le logement:
        • Rechercher l’adhésion du ménage
        • Aide au maintien dans les lieux par le traitement des difficultés locatives (endettement, mise en place d’une reprise des paiements du loyer, d’un plan d’apurement,
        • Relais avec le secteur médical si une problématique de santé invalide les liens de voisinage et/ou l’entretien du logement)
        • Favoriser la vie sociale dans et au dehors du logement
        • Évaluation en fin de prestation et orientation.

      > Conditions d’admission et infos pratiques

      Les personnes sont orientées vers notre services après présentation de leur situation en commission SIAO ou en CCAPEX par un travailleur social ou un bailleur.

      Les bureaux sont accessibles de préférence sur rendez-vous, du lundi au vendredi. En outre, les personnes sont rencontrées à leur domicile, au bureau ou dans tout autre lieu pour le bon déroulement de l’accompagnement social.

       

      SDAT- Mesures d’Accompagnement Logement d’Abord
      16, quai de Belfort, 21000 Dijon
      Mail : asstdijon@sdat.asso.fr

      SDAT 
      11, ruelle Morlot, 21200 Beaune
      Mail : insertion.beaune@sdat.asso.fr


       

       

       

    • ASLL : Accompagnement Social Lié au Logement

      Un nouveau dispositif d’accompagnement porté par la SDAT

      A compter du 1er juin 2020 , la SDAT s’est vu confiée par Dijon Métropole, dans le cadre d’un marché public, la mise en œuvre de mesures
      « Accompagnement Social Lié au Logement » (ASLL).

      L’ASLL est rattaché au pôle Accompagnement dans le Logement ; l’équipe est actuellement composée de 3 travailleurs sociaux.
      Les mesures ASLL concourent à la garantie du droit et logement et s’adressent à « Toute personne ou famille éprouvant des difficultés particulières, en raison notamment de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’existence, a droit à une aide de la collectivité, dans les conditions fixées par la présente loi, pour accéder à un logement décent et indépendant ou s’y maintenir et pour y disposer de la fourniture d’eau, d’énergie et de services téléphoniques »

      > 2 types de mesures :

      1 – Accès au logement (3 mois) :
      Les personnes concernées sont des candidats locataires au logement autonomes avec des fragilités repérées (liste non-cumulative) :

        • Du fait de la faiblesse des ressources ;
        • Du fait d’un parcours locatif antérieur émaillé d’impayés de loyers et/ou de troubles de voisinage ;
        • Une capacité supposée inhabituelle à occuper un logement de nature à compromettre la bonne intégration dans l’environnement ;
        • Un besoin de soutien sur une courte période pour réaliser les démarches inhérentes à l’emménagement.

      2 – Maintien dans le logement :
      Les mesures ASLL « Maintien » s’adressent à des personnes en risque de perdre leur logement :

        • Locataires en situation d’impayés de loyers ;
        • Locataires auteurs de troubles du comportement ;
        • Propriétaire occupant ou accédant à la propriété en difficulté.
        • Personne en situation de logement indigne/indécent.

      > Conditions d’admission et infos pratiques

      Les personnes sont orientées vers notre services après présentation de leur situation en commission technique ASLL pilotée par la Métropole.

      Pour être étudiée en commission technique, une situation doit être portée par un travailleur social du territoire qui connait la personne.

      Les bureaux sont accessibles de préférence sur rendez-vous, du lundi au vendredi. En outre, les personnes sont rencontrées à leur domicile, au bureau ou dans tout autre lieu pour le bon déroulement de l’accompagnement social.

      SDAT- Accompagnement Social Lié au Logement

      21 rue Pierre Curie – 21300 CHENOVE
      Contact : struchot@sdat.asso.fr


       

    • SASER : Service d'Accompagnement Socio-Éducatif Renforcé

      Le 12 octobre 2020, un nouveau dispositif expérimental a été mis en œuvre par la SDAT.
      Dans le cadre de la loi de programmation 2018-2022 et de la réforme pour la justice, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de la Côte d’Or et la Société Dijonnaise de l’Assistance par le Travail ont mené un travail de réflexion sur la mise en place d’une expérimentation visant la prévention de la récidive des personnes placées sous main de justice.

      L’objectif de ce service est de proposer une intervention éducative et sociale de proximité renforcée qui permette aux personnes accompagnées :

      –  De prendre conscience du processus d’exclusion dans lequel elles sont entraînées à travers leurs différents passages à l’acte ;
      –  De stabiliser leur situation administrative/financière pour éviter le recours à une délinquance « de survie » ;
      –  De les inscrire progressivement dans une dynamique de réinsertion sociale en favorisant la fluidité d’un parcours singulier.

      Le projet s’adresse à des personnes, du territoire de la métropole dijonnaise, :

      –  Placées Sous-Main de Justice, majeures, hommes ou femmes ;
      –  Résidentes sur le territoire de Dijon Métropole et disposant d’un logement;
      –  Pour les personnes étrangères hors Union Européenne, disposer d’un titre de séjour ;
      –  Pour les personnes étrangères ressortissantes de l’UE, disposer de ressources suffisantes pour assumer leurs besoins.
      –  Ayant exprimé la volonté de sortir de la dynamique de commission de délits et adhérant librement au dispositif de la S.D.A.T.

      L’équipe est composée de 2 travailleurs sociaux  et d’un temps de psychologue (0.3 ETP) Elle est rattachée au Pôle Accompagnement dans le Logement de la direction de l’insertion sociale.

      SDAT- Service d’Accompagnement Socio-Éducatif Renforcé

      21 rue Pierre Curie – 21300 CHENOVE
      Contact : struchot@sdat.asso.fr


       

  • MEDICO-SOCIAL
    • SAMSAH

      Le SAMSAH, crée en janvier 2011, propose un accompagnement pour des personnes rencontrant des problèmes psychiques qui, grâce à une relative autonomie, peuvent vivre en logement individuel tout en bénéficiant d’une aide, sur le long terme, autant médicale que sociale. Ce dispositif co-géré par le Centre Hospitalier La Chartreuse et la SDAT est défini dans le cadre réglementaire régissant les SAMSAH, par le Décret du 11 mars 2005.

      > Un accueil bienveillant

      Les bénéficiaires d’un accompagnement SAMSAH sont des personnes présentant un handicap psychique répondant aux critères de la loi du 11 février 2005 qui résident sur la métropole de Dijon ainsi que sur le couloir Dijon-Beaune et la ville de Beaune.

      Les missions du SAMSAH « Le Trait d’Union » consistent en :

      • une évaluation pour identifier les besoins et les priorités dans les domaines de la santé, de la vie sociale, du logement, de la vie quotidienne, de l’insertion professionnelle ;
      • l’élaboration avec la personne d’un projet de vie ;
      • des soins ou un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert ;
      • un accompagnement éducatif à la vie sociale ;
      • une assistance pour les actes essentiels de la vie ;
      • une socialisation au travers d’activités ;
      • la mise en place et la coordination d’un large partenariat pour la réalisation des projets.

      > Un dispositif structuré et adapté

      Médecin psychiatre, psychologue, cadre supérieur de santé, cadre socio-éducatif, infirmiers, techniciens socio-éducatifs et moniteur-éducateur composent l’équipe du SAMSAH.

      Le SAMSAH s’appuie sur un large réseau de partenaires interne à la SDAT et au CH La Chartreuse, et en externe sur les partenaires du réseau social, médico-social, socio-professionnel.

      > Conditions d’admission et informations pratiques

      Pour toute demande d’admission, un dossier doit être déposé à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). En parallèle, un dossier d’admission doit être envoyé au SAMSAH (possibilité de contacter le service pour avoir ce document).

      Après validation de l’orientation par la CDAPH, la personne est inscrite sur liste d’attente et, en fonction des places disponibles, elle est présentée à la commission d’admission interne au SAMSAH qui se déroule une fois par mois.

      SAMSAH « Le Trait d’Union »
      Centre Hospitalier la Chartreuse
      1, boulevard Chanoine Kir, 21033 Dijon Cedex
      Tél : 03 80 42 54 72
      Fax : 03 80 42 54 73


       

    • MAPAM

      La Maison d’Accueil pour Personnes Agées Marginalisées (MAPAM) est un établissement non médicalisé avec un statut d’EHPA (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées) a été crée en janvier 1993. Il accueille des personnes âgées de plus de 60 ans soit en logements extérieurs soit au sein d’un collectif situé rue de la Manutention. Outre la MAPAM, plusieurs dispositifs sont regroupés sur ce site : le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), les Lits Halte Soins Santé (LHSS), la Pension de Famille (PF) La Ruche.

      > Un accueil bienveillant

      Du fait de son statut d’EHPA, la MAPAM accueille des personnes âgées de plus de 60 ans (hors dérogation d’âge), non ou peu dépendantes, pouvant prétendre à l’aide sociale départementale et dont les problématiques médico-sociales ou les troubles du comportement sont des freins à l’accueil en établissement d’hébergement pour personnes âgées classiques. Le profil des personnes accueillies correspond à des personnes :

      • en situation d’exclusion sociale et à faibles revenus,
      • en situation d’isolement social et familial,
      • présentant des troubles du comportement liés à la précarité.

      Un EHPA n’étant pas médicalisé, l’établissement doit, à ce titre, respecter deux critères fondamentaux :

      • un niveau de GMP (GIR moyen pondéré) strictement inférieur à 300 ; le GIR correspond au niveau d’autonomie de la personne âgée ;
      • une population de personnes relevant de GIR (Groupe Iso-Ressources) 1 et 2 strictement inférieure à 10 % de la capacité.

      La MAPAM dispose de 33 places dont 30 en collectif et 3 en logements diffus sur l’agglomération dijonnaise.
      La MAPAM est, avant tout, une structure d’accueil éducative et sociale, non médicalisée, mais adaptée pour répondre, par des services et un accompagnement spécifique, à leurs besoins de personnes âgées dans le cadre d’une prise en charge globale dont les objectifs sont de :

      • maintenir l’autonomie des personnes avec un étayage médico-social adapté à l’âge ;
      • mettre en place un accompagnement éducatif adapté aux personnes en situation d’exclusion ;
      • mettre en œuvre les soins et accompagnements médicaux nécessaires ;
      • évaluer la dépendance des personnes et mettre en œuvre des solutions d’orientation adaptées.

      > Un dispositif structuré et adapté

      Le Foyer de la Manutention, composé de 4 dispositifs, CHRS, LHSS, MAPAM et PF, est organisé sur le principe de la mutualisation des moyens et des compétences.

      La MAPAM contribue à l’apport en moyen humain et bénéficie, de fait, des temps de présence et des qualifications apportées par les autres dispositifs constitutifs de l’ensemblier médico-social.

      Le Foyer de la Manutention dispose de professionnels qualifiés dans différents métiers du secteur médico-social -technicien socio-éducatif, animateur socio-éducatif, moniteur-éducateur (veilleur de nuit), médecin généraliste, infirmier(ère), aide médico-psychologique, agent de service, ouvrier des services logistiques- qui assurent le suivi des personnes et le bon fonctionnement du foyer, de jour comme de nuit.

      L’équipe est encadrée par un adjoint de direction et un chef de service et soutenue par l’équipe de direction et le service administratif.

      En interne comme en externe, le lien partenarial s’active en fonction des besoins des personnes :

      • en interne : l’ensemble des dispositifs complémentaires spécialisés de la SDAT, y compris SDAT-entreprise auxquels il convient d’ajouter la direction, les services de la comptabilité et du secrétariat, du personnel informatique et l’ensemble des services d’insertion de la SDAT ;
      • au niveau institutionnel : le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, la Direction des Retraités et des Personnes Agées, la Caisse d’Allocations Familiales, la Caisse Régionale d’Assurance Maladie ;
      • en externe : les mutuelles, ANCV, Vacances en fête, les EHPAD de la région, pédicure, coiffeuse, lingerie, cabinet d’infirmiers, kinésithérapeute ;
      • liés au parcours de la personne : Centre Hospitalier Universitaire, Centre Médico-Psychologique, Centre Médico-Psychologique Beauce, HAD Mutualité Française, Unité de soins palliatifs « La Mirandière », la MAIA, le Centre Hospitalier La Chartreuse, les familles, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, …

      > Conditions d’admission et informations pratiques

      Les services partenaires doivent remplirent un dossier de demande d’admission médico-social sur VIA TRAJECTOIRE. Ces dossiers sont ensuite suivis sur le logiciel et étudiés en équipe pluridisciplinaire afin de s’assurer de la pertinence de la demande, en particulier quant au respect des critères de l’EHPA, à savoir, un Groupe Iso-Ressources (GIR) 5 ou 6 à l’entrée. Le GIR correspond au niveau d’autonomie de la personne âgée.

      Une liste d’attente est créée et est remise à jour au fur et à mesure avec les informations communiquées par les partenaires concernés.

      Le Foyer de la Manutention propose un service de restauration, des activités culturelles et de loisirs et diverses prestations d’entretien du linge ou des chambres selon les besoins des personnes. Une veille de nuit est assurée toute l’année par des moniteurs-éducateurs, en lien avec les équipes éducatives.

      Foyer de la Manutention – MAPAM
      7, rue de la Manutention, 21000 Dijon
      Tél : 03 80 43 34 00


       

    • Lits Halte Soins Santé (LHSS)

      Les Lits Halte Soins Santé (LHSS) de la SDAT ont été créés en 2011 au sein du Foyer de la Manutention. Les personnes sont accueillies au sein d’un collectif situé rue de la Manutention. Outre les LHSS, plusieurs dispositifs sont regroupés sur ce site : le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), la Maison d’Accueil pour Personnes Agées Marginalisées (MAPAM), la Pension de Famille (PF) La Ruche.

      > Un accueil bienveillant

      Le dispositif des LHSS offre un accueil inconditionnel et une prise en charge adaptée aux personnes majeures sans domicile fixe quelle que soit leur situation administrative. Il est destiné à l’accueil temporaire des personnes, dont l’état de santé ne justifie pas d’hospitalisation mais nécessite une prise en charge adaptée aux soins.

      Les cinq places en LHSS de la SDAT permettent d’accueillir plus spécifiquement les personnes présentant l’un ou les profils suivants :

      • des personnes seules et isolées socialement,
      • des personnes souffrant d’addictions,
      • des personnes en souffrances psychologiques et/ou avec des problématiques psychiatriques.

      Le service LHSS a pour mission de permettre la mise en œuvre des projets de soins des personnes accueillies et d’effectuer une évaluation sociale afin de s’assurer de l’efficience de leurs droits (notamment l’accès aux droits à la santé) puis d’élaborer avec elles, et éventuellement en lien avec les partenaires, un projet d’insertion sociale.

      > Un dispositif structuré et adapté

      Le Foyer de la Manutention, composé de 4 dispositifs, CHRS, LHSS, MAPAM et PF, est organisé sur le principe de la mutualisation des moyens et des compétences.

      La MAPAM contribue à l’apport en moyen humain et bénéficie, de fait, des temps de présence et des qualifications apportées par les autres dispositifs constitutifs de l’ensemblier médico-social.

      Le Foyer de la Manutention dispose de professionnels qualifiés dans différents métiers du secteur médico-social -technicien socio-éducatif, animateur socio-éducatif, moniteur-éducateur (veilleur de nuit), médecin généraliste, infirmier(ère), aide médico-psychologique, agent de service, ouvrier des services logistiques- qui assurent le suivi des personnes et le bon fonctionnement du foyer, de jour comme de nuit.

      L’équipe est encadrée par un adjoint de direction et un chef de service et soutenue par l’équipe de Direction et le service administratif.

      En interne comme en externe, le lien partenarial s’active selon les besoins des personnes :

      • en interne : le Centre de Santé Polyvalent, l’équipe mobile, ACOR Dijon ;
      • au niveau institutionnel : le Conseil Départemental de la Côte-d’Or, la Préfecture, la Caisse d’Allocations Familiales, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, Pôle Emploi, le Centre Communal d’Action Sociale, le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation, la Maison Départementale des Personnes Handicapées ;
      • en externe : le Centre Hospitalier Universitaire, la Permanence d’Accès aux Soins de Santé, le Centre Hospitalier la Chartreuse, EMPP ELIPSES, Le Renouveau, CHRS Urgence Sadi Carnot, Pompiers, UDAF, SMJPM, Les communautés Emmaüs, les associations d’aide aux migrants ;
      • lié au parcours de la personne : cabinet infirmier, kinésithérapeute, Centre GF Leclerc, …

      > Conditions d’admission et informations pratiques

      Un dossier médico-social puis validation de la commission d’admission, du médecin et du responsable d’établissement.

      Le Foyer de la Manutention propose un service de restauration, des activités culturelles et de loisirs et diverses prestations d’entretien du linge ou des chambres selon les besoins des personnes. Une veille de nuit est assurée toute l’année par des moniteurs-éducateurs, en lien avec les équipes éducatives.

      Foyer de la Manutention – LHSS
      7, rue de la Manutention, 21000 Dijon
      Tél : 03 80 43 34 00
      Mail : foyermanutention.lhss@sdat.asso.fr


       

    • Centre de Santé Polyvalent (CSP)

      Le Centre de Santé Polyvalent (CSP) est un dispositif médico-social pluridisciplinaire géré par la SDAT depuis 1989. Il a été créé sur ses fonds propres comme réponse provisoire à l’accès aux soins pour les personnes démunies. C’est à la fois une antenne sociale, un centre infirmier et un centre de consultations médicales.

      > Un accueil bienveillant

      Le CSP accueille de manière inconditionnelle des personnes majeures éloignées des structures de soins et confrontées à des problématiques multiples et diverses : ruptures sociales et familiales, troubles psychologiques, pathologies psychiatriques…
      Le CSP a pour missions la prévention, l’éducation sanitaire et sociale, ainsi que l’information et la formation des personnels médicaux et paramédicaux. Aussi, il offre :

      • un accès aux soins aux personnes démunies et assure l’accompagnement santé afin de permettre progressivement le retour vers le droit commun ;
      • un accueil, une écoute et des soins aux personnes en urgence sociale (SDF) ;
        une interface entre le monde de l’exclusion et le droit commun ;
      • une réponse de première nécessité provisoire d’accès aux soins ;
      • un appui technique et un lieu de ressources en matière de santé, pour les acteurs chargés de l’insertion et de l’aide à ces personnes désocialisées.

      Le CSP propose des prestations individualisées, personnalisées, mettant en place des outils diversifiés :

      • accueillir, proposer/orienter vers une solution immédiate: ouverture d’un dossier administratif, lors d’un entretien individuel respectant la confidentialité des échanges; répondre aux demandes des personnes et les guider dans leurs recherches ;
      • rendre les droits effectifs en accompagnant les démarches de constitution de dossiers CMU, mutuelles, orienter en matière de santé et de statut les personnes étrangères ;
      • procurer un accès à des consultations généralistes, psychiatriques, des soins dentaires, ophtalmologiques, dermatologiques, de sage-femme et de podologue sur rendez-vous ou dans l’urgence. Assurer le suivi des personnes malades ;
      • proposer des soins infirmiers spécifiques, comprenant une écoute individualisée, des soins d’hygiène aidés, des soins sur prescription médicale, la prévention, la réduction des risques et les suivis spécifiques de maladies, la gestion du soin en urgence en lien avec les pompiers, le Samu ;
      • lever les freins de l’accès à la santé en créant le climat de confiance nécessaire à l’acceptation d’une démarche de soins ;
      • participer, animer des synthèses sur la base d’un diagnostic médico-social partagé, avec les partenaires, autour et pour la personne.

      L’objectif final demeure d’accompagner le retour au droit commun dès que possible.

      > Un dispositif structuré et adapté

      Le CSP se compose d’une équipe pluridisciplinaire constituée de médecins généralistes, de psychiatres, d’infirmières (dont une responsable médico-sociale), d’une secrétaire à temps partiel, d’un agent de service.
      Cette équipe est complétée par des spécialistes bénévoles dentistes, ophtalmologues, gynécologues et sages-femmes, podologues et dermatologues.

      Afin de concrétiser des projets de santé individualisés dans le cadre de la prise en charge globale, il apparaît important de mobiliser un réseau de partenaires sociaux à la fois internes et externes à la SDAT permettant de sécuriser le parcours de soins d’un public précaire et éloigné du secteur médical et paramédical. Il s’agit dès lors d’établir un parcours progressif, prenant en considération les potentielles ruptures et mises en échec de celui-ci, adaptant les réponses en fonction des besoins individuels identifiés.

      Cette collaboration s’exerce au quotidien avec différents partenaires selon trois dimensions :

      • une dimension institutionnelle interne : avec les services de la SDAT dont les travailleurs sociaux accompagnent des personnes en difficulté ;
      • une dimension institutionnelle externe, imbriquée dans les pratiques quotidiennes de l’équipe du CSP auprès d’un réseau de partenaires quotidiens (Foyer SADI CARNOT, PASS, ADOMA, SPIP, ELIPSES, Centre Hospitalier, laboratoires d’analyses, médecins de ville …) ;
      • une dimension individuelle, se concrétisant par la collaboration d’acteurs issus de différentes institutions qui se coordonnent autour des projets de soins personnalisés de l’usager.

      > Conditions d’admission et informations pratiques

      Le CSP accueille de façon inconditionnelle les personnes démunies. Les personnes déjà inscrites dans un parcours d’insertion, peuvent également être orientée sur le centre de santé par leur référent social.

      Il est ouvert sur rendez-vous aux horaires suivants :

      Lundi : 9h00 à 12h00 et 13h30 à 16h30
      Mardi : 13h30 à 16h30
      Mercredi : 9h00 à 12h00 
      Jeudi : 9h00 à 12h00 et 13h30 à 16h30
      Vendredi : 9h00 à 12h00 –

      Centre de Santé Polyvalent
      10 bis rue Docteur Laguesse, 21000 Dijon
      Tél : 03 80 73 56 45
      Mail : antenne.medicale.sdat@orange.fr


       

    • Antenne d'Accueil Médical de Beaune

      L’antenne d’accueil médical de Beaune offre l’accès aux soins aux publics les plus démunis sur Beaune et plus largement sur le territoire Sud Côte d’Or, elle est composée d’une équipe pluridisciplinaire de soignants infirmiers, médecins, psychologues, psychiatre, une assistante sociale et une infirmière en addictologie détachées de l’hôpital. Elle est financée principalement par les Hospices Civils de Beaune et par l’ARS dans le cadre du CPOM.

      L’antenne est ouverte à toutes les personnes en situation d’exclusion sociale sur le territoire.

      SDAT 
      7, rue des Vérottes, 21200 Beaune
      Tél : 03 80 24 45 60
      Mail : aam.beaune@sdat.asso.fr

  • UN CHEZ-SOI D'ABORD (UCSA)
    • Présentation

      Le dispositif «Un chez-soi d’abord» vise à accompagner des personnes sans domicile fixe, atteintes de troubles psychiques sévères. Arrivé sur Dijon fin 2018, il propose l’accès direct à un logement, permettant la mise en place d’un accompagnement de soins.
      Financé par l’État et l’Assurance maladie, il entend répondre à la problématique des personnes sans abri présentant des troubles psychiques sévères sur le territoire de la métropole. S’inspirant du modèle « Housing First » qui a fait ses preuves aux États­-Unis, il propose contrairement à l’approche habituelle un accès direct à un logement stable et choisi, qui sert ensuite de « point d’appui » pour la mise en place d’un accompagnement vers les soins et la réinsertion. Sa gestion est confiée à un groupement de structures locales spécialisées dans les mondes de la santé et du social : la Société Dijonnaise de l’Assistance par le Travail (SDAT), le centre hospitalier La Chartreuse, l’association du Renouveau et l’ADEFO (association dijonnaise d’entraide des familles ouvrières).

       

    • Présentation en 5 minutes de vidéo